1.879 candidats affrontent le CEPE I, BEPC I et le BAC islamique à la session 2008

1.879 candidats affrontent le CEPE I, BEPC I et le BAC islamique à la session 2008

Les examens de fin d’année ont débuté hier dans l’enseignement confessionnel islamique. 1.879 candidats affrontent le Certificat d’étude primaire de l’enseignement islamique (Cepei), le Brevet d’étude du premier cycle islamique (Bepci) et le Bac islamique.

L’Organisation des établissements d’enseignement confessionnel islamique (Oeeci) qui pilote cette évaluation, a convié la presse à une tournée dans les centres d’examen pour constater le bon déroulement des épreuves. Au terme de cette visite, son président El Hadj Konaté Aboubacar a dit son espoir de voir cet ordre d’enseignement évoluer vers une reconnaissance des diplômes par l’Etat.

A l’entendre, le séminaire organisé par l’Unicef augure de lendemains meilleurs pour les établissements confessionnels islamiques. « Le cri de détresse que nous ne cessions de lancer chaque année qui est de cesser de faire de ces enfants des marginaux dans notre société, a été entendu », s’est réjoui Oustaz Konaté Aboubacar. Il a toutefois souhaité que les résultats du séminaire ne dorment pas dans les tiroirs du ministère de l’Education nationale (Men).

La mise en place prochaine d’une direction nationale de l’enseignement islamique au niveau du Men marque à ses yeux, le début d’une réponse à la préoccupation de l’Oeeci de voir les medersas (établissements confessionnels islamiques) intégrer le système éducatif national.

Tous les titulaires du Bac qui n’obtiendront pas de bourse pour les universités islamiques pourront suivre sur place une formation qualifiante, a rassuré le maître coranique.

Add a Comment

Your email address will not be published.

Résoudre : *
28 × 26 =


shares