Ce Samedi 18 novembre 2017, de 9h à 14h, a la grande mosquée de williamsville, l’OEECI a organisé un séminaire de mise à niveau d’informations avec ses présidents régionaux. Il s’agissait en effet d’expliquer par chacun des départements concernés les évolutions et changements qui ont pu être remarqués dans leurs programmes au bureau national.

Oustaz Sangaré Seydou, Coordinateur général des projets de l’Oeeci a remercié les présidents pour leur travail abattu à l’intérieur du pays. Cependant il a rappelé la nécessité de financer les projets de construction des écoles de l’OEECI par la structure elle-même et par les cotisations de chaque élève. « Personne ne nous aidera si nous commençons pas nous-même à nous aider … » disait – il. Les projets avancent bien. La mosquée de l’OEECI à Anyama est une preuve du bon travail de son département. Oustaz Sangaré a félicité certaines écoles qui ont payé les cotisations. Mais il a demandé plus d’efforts de la part des autres afin d’accomplir ensemble ce vaste chantier de complexe scolaire de l’OEECI à Anyama. Quant au département examens dirigé par Oustaz Traore Ibrahim, il a donné les raisons pour lesquelles il y a eu une augmentions des droits des examens cette année. Depuis plus de cinq ans, les droits sont restés les mêmes tandis que la vie quand elle continue de devenir chère. Les matériaux comme la paperasse, les imprimeries ou frais de déplacement ont considérablement augmenté. L’assemblée a pris acte des nouvelles mesures dans l’organisation des examens cette année. Imam Sylla pour sa part, a fait le point des écoles confessionnelles reconnues par l’ETAT de Côte d’Ivoire. Aujourd’hui il y a près de 400 écoles qui sont reconnues et c’est une fière pour l’OEECI et une fierté pour la communauté musulmane. L’assemblée a pris note de ces informations. Mais elle n’a pas hésité a signalé la difficulté de communication entre les sections et les parents qui comprennent pas le sens des cotisations pour les projets énoncé. Les présidents ont proposé donc au bureau national, une délégation à l’intérieur du pays pour les aider dans cette campagne.

Notons que la cérémonie a été honorée par de la visite éclair du Président Aboubacar Konaté. Le Président animait une autre cérémonie du cosim mais il a ténu à venir encourager l’initiative et féliciter ses représentants dans les différentes régions de la cote d’ivoire.

En fin de cérémonie, Oustaz Sangaré informé et préparé l’assistance via une projection de film par rapport au séminaire de formation sur les valeurs prophétiques en cours d’organisation et financer par le partenaire saoudien Cheick Feylali Yahya.

Dosso A.

Chargement de la conversation