Les élèves des établissements confessionnels islamiques ont débuté le mardi 26 juin 2018, les examens islamiques de fin d’année. Pour s’imprégner de la bonne tenue de ces examens, le président de la Conférence de l’Enseignement Confessionnel Islamique en Côte d’Ivoire (CECI), l’Imam Aboubakary Konaté, en compagnie des directeurs des enseignements confessionnels islamiques, ont visité trois centres d’examen notamment les écoles Anour et Al Manar à Abobo et l’Institut islamique Mahama Cissé à Koumassi. A chacune de ces étapes, l’imam a exhorté les différents candidats à la confiance en soi et mis en garde contre la tricherie.

A l’issu de ces visites, la délégation s’est entretenue avec les journalistes dans le cadre d’une conférence de presse à l’institut Mahama Cissé.

Cette session 2018 a enregistré au total 7 724 candidats dont 5 675 pour le CEPE, 1 743 pour le BEPC et 306 pour le Baccalauréat répartis dans 68 centres d’examen sur l’ensemble du territoire national. Précisons que ces épreuves leur permettront d’obtenir des diplômes sanctionnant la fin des études Islamiques et Arabe des différents cycles indiqués.

Le Président de la CECI a expliqué que depuis plusieurs années l’enseignement islamique n’a cessé de démontrer sa maturité à travers des nouvelles réformes. Aujourd’hui les efforts ont payé et aussi grâce à la bonne politique du gouvernement.

« Nous remercions les autorités actuelles et surtout Madame la Ministre de l’Education Nationale, Kandia Camara, pour son implication personnelle aux côtés des acteurs de l’éducation confessionnelle Islamique, laquelle implication a permis d’intégrer 409 écoles dans le système officiel et formel » a déclaré l’Imam Aboubakar Konaté.

Si les acteurs de l’enseignement islamique entendent jouer pleinement leur rôle dans l’atteinte des objectifs de « l’éducation pour tous » initié par le gouvernement, le président n’a pas manqué de plaider auprès des autorités, la facilitation des conditions d’intégration des écoles islamiques dans le système officiel dont 3000 écoles recensées frappent encore à la porte.

Après, le représentant du ministre de la solidarité, de la femme et de la protection de lenfant, M. Diabaté Fousseni, a au nom de la ministre, tenu à encourager et féliciter les responsables de l’enseignement islamique dans leurs efforts d’organisation du secteur.

Faut-il le rappeler le président de la CECI, Imam Aboubakar Konaté, également Président de l’OEECI (Organisation des établissements d’enseignement Confessionnel Islamique, avait a ses cotés les Directeurs National et Général de l’enseignement Confessionnel M. Bandé Abdallah et M. Kangouté ainsi que le Président Sangaré Ibahima de la LECIM (Ligue des écoles confessionnelles islamiques et Medersa).

Notons que ces examens prendront fin ce mercredi 27 juin 2018.

Chargement de la conversation