Depuis sa création en 1997, L’OEECI s’est donné pour objectif, l’organisation des établissements d’enseignement islamique partout en Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, mieux que des avancées administratives, elle s’est implantée progressivement couvrant plus de 98% du territoire nationale.

Dans l’optique de se rapprocher de sa base et comprendre leurs problèmes, le Président national El hadj Aboubakary Sidiki Konaté a initié une vaste tournée nationale du …. Parmi les villes visitées l’on peut citer : Soubré, Buyo, Sassandra, San pedro, Duékoué, Daloa, Yamoussoukro, Bouaflé, Daoukro, Bondoukou, Dimbokro, Aboisso.

Tous les membres du bureau national ont été mis sur terrains et divisés en groupes de 4 ou 6 membres. Cette rencontre avec sa représentation de bases au pays profond a permis à l’OEECI d’informer ses sections sur l’évolution de la structure et les modalités d’agrément des écoles islamique par l’état de côte d’ivoire. En outre, Elle lui a permis non seulement de recenser les nouvelles écoles ainsi que les difficultés rencontrées mais de constater le bon fonctionnement de son système administratif, le respect de son programme d’enseignement, la motivation des enseignants et malheureusement l’absence d’infrastructures adéquats et le faible soutien des parents d’élèves.

Pour le couronnement de ces visites, le Président de l’OEECI, El Hadj Aboubakar Konaté a effectué une visite officielle. Elle a eu lieu le ……………. à Daloa.

Une immense population de toutes sensibilités dont les écoles, les religieux, les politiques, chefs traditionnels, est venue accueillir et écouter. Le Président était déjà très connu dans la région pour ses éloquents prêches sur la radio Al Bayane. Le président a saisi l’occasion pour féliciter sincèrement toute la base pour avoir accueillir mieux qu’espérer les délégations partout à l’intérieur du pays. Le Président a rassuré la base sur les avancées de la structure. Il a pris acte également des maintes préoccupations des sections comme la rareté de formations pédagogiques, la cherté des manuels scolaires et l’absence de soutiens logistiques. Enfin le président a sollicité l’assistance des autorisés invitées pour ses protégés et leur soutien pour son projet de construction de lycées islamiques dans chaque région du pays.

Apres cette première tournée riche d’expériences, d’émotions et de retrouvailles qui a duré quatre semaines, le président du comité d’organisation de la tournée nationale de l’OEECI, El hadj Coulibaly Seydou s’est dit globalement satisfait et promet d’élaborer le nouveau programme pour les quelques régions restantes dans les plus brefs délais.

Abou D.


Chargement de la conversation