Plus d’une centaine d’enseignants venus de toutes les régions du pays et issus de l’Organisation des Etablissements d’ Enseignement Confessionnel Islamique en Côte d’Ivoire (OEECI) ont pris part à cet atelier de formation initié par l’éditeur Les Classique Ivoiriennes. L’objectif, signalé par le Directeur Général des Classiques Ivoiriennes, Dramane BOARE, est de doter ces enseignants d’outils pédagogiques de formation, à savoir mieux exploiter les ouvrages de cette maison d’édition. Pour lui, ce séminaire est l’aboutissement de plus de quatre années de réflexion entre les deux structures.C’est pourquoi, Dramane BOARE a salué la tenue de ces assises et disait en substances : ‘’Les Classiques Ivoiriennes se veulent un accompagnateur de l’école islamique en Côte d’Ivoire, tout comme elles le sont au niveau de l’école catholique’’. Pour lui donc, leurs livres permettront d’atteindre de meilleurs résultats scolaires. Quant au Président de la FENAPEECI, El Hadj COULIBALY, il a indiqué les bons résultats obtenus par les écoles islamiques reconnues par le ministère de l’Education Nationale et de l’Enseignement Technique (MENET) qui sont de 83% contre 63% au niveau national. C’est l’occasion pour lui de remercier la tutelle et les partenaires de l’enseignement confessionnel islamique, notamment les Classiques Ivoiriennes pour son appui technique. Il en appelle à l’union pour une école islamique d’excellence.



Au nom du MENET, Idrissa KOUAYETE, Président de la commission d’accompagnement des écoles islamiques, a transmis les encouragements du Ministre Kandia CAMARA et d’ajouter que les ouvrages des Classiques Ivoiriennes peuvent servir pour le programme d’enseignement de l’Etat. Il a terminé par rendre hommage aux enseignants de ces écoles, car en l’absence d’une formation formelle, les écoles islamiques ont de meilleurs résultats grâce ‘’au bon qualitatif’’ conclu Idrissa. Enfin, le Président de la conférence de l’OEECI, El Hadj KONATE Aboubacar a fait un bref rappel des étapes parcourues par les écoles musulmanes. C’est pourquoi, il a salué l’initiative d’intégration de ces écoles par le MENET, notamment avec cette année la prise en compte de 136 écoles confessionnelles islamiques. Il a mis en mission les enseignants afin d’atteindre un taux de réussite de 100% l’année prochaine. Signalons à cette cérémonie la présence de tous les Présidents régionaux de l’OEECI, les acteurs et partenaires du système éducatif musulman.
Palmer31


Chargement de la conversation